PARTIR EN VOYAGE À MOTO : LES BAGAGES

Week-end à deux en amoureux ? Voyage à l’étranger ? Comment être certain de ne manquer de rien ? À moto, le problème du rangement débouche souvent sur une alternative simple : se contenter du minimum ou s’équiper correctement et faire preuve d’astuce. Le point sur la bagagerie moto à l’approche de l’été et des grandes vacances.

484-BMW-960x640-FB-Posts-Article-Bagage

 

Le grand classique : le top-case

C’est l’incontournable du bagage deux-roues. Il présente l’avantage d’une grande capacité atteignant parfois 50 litres, qui permet de loger deux casques intégraux, ce qui, avouez-le, est bien pratique. Solidement fixé à la moto, il se verrouille et conserve vos affaires en sécurité et au sec. Question encombrement, il ne dépasse pas sur les côtés et ne gêne donc d’aucune façon le pilotage, notamment en ville. En bonus, votre passager(e) peut s’y appuyer comme sur un dosseret, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Dernier avantage : il améliore la visibilité de votre moto la nuit avec ses catadioptres. Certaines modèles possèdent même des feux stop intégrés, comme celui de la BMW Motorrad R1200RT ou de la gamme K1600.

 

Le must des voyageurs : les valises latérales

Rigides comme le top-case, elles vous permettent de laisser en toute sécurité vos affaires sur votre moto en votre absence. Sécurité, solidité et étanchéité sont leurs atouts maîtres. Leur seul inconvénient est d’augmenter la largeur du véhicule : elles obligent à être vigilant dans la circulation, particulièrement en ville et lorsqu’on remonte les files. En revanche, convenablement chargées, elles ne compromettent pas la stabilité de la moto, surtout que leur centre de gravité est bas sur la route. Elles représentent le complément idéal du top-case lorsque sa capacité ne suffit pas. Elles peuvent s’intégrer harmonieusement aux lignes de votre moto, surtout si elles sont commercialisées par votre constructeur. Pour certains modèles enduro, il existe même des valises et top-cases en aluminium. Notre conseil : équilibrez toujours soigneusement le poids de vos bagages entre les deux valises.

 

Tout sous les yeux : la sacoche réservoir

D’une capacité moindre qu’un top case, la sacoche réservoir est idéale pour les petits déplacements quotidiens. Autrefois essentielle pour lire la carte sans descendre de moto, elle devient moins indispensable si l’on possède un GPS. Il ne faut toutefois pas la négliger, car elle ajoute une capacité de rangement pour des affaires qui restent à portée de main pendant qu’on roule. Bien pratique par exemple, au péage, pour ranger le ticket, poser ses gants et sortir ses moyens de paiement. Elle est souvent le seul bagage adaptable sur les motos sportives. Choisissez-la bien étanche et pratique à emporter, par exemple à l’aide d’une courroie en bandoulière.

 

Économique : la sacoche de selle
Parfois appelée « soft bag » (sac souple), elle se fixe sur la selle passager au moyen de sangles. Il en existe de nombreux modèles, petits ou grands, avec ou sans poches intérieures et latérales. Certaines sont en forme de polochon, d’autres ressemblent à de classiques sacs de voyage… Bien sûr, contrairement au top-case et aux valises rigides, vous ne pouvez pas la laisser sur votre moto dans la rue ni sur un parking. Et comme son nom l’indique, si vous partez à deux, vous ne pourrez pas vous en servir. Choisissez-la bien étanche, pratique à fixer sur votre moto et lorsque vous partez, fermez tous les zips vers l’arrière pour les protéger en cas de pluie.

 

Polyvalent : le sac à dos

Souvent seul bagage utilisé pour les petits trajets en alternative au top-case, il a l’avantage d’être toujours aussi confortable à porter une fois descendu de la moto. Le même sac peut d’ailleurs vous servir lors de vos déplacements à pied ou bien dans les transports publics. Toutefois, sur les longs trajets, il s’avère moins confortable que les bagages intégrés à la moto. Pour cette raison, choisissez le plus ergonomique possible pour bien s’adapter à votre dos et vous éviter la fatigue sur les longues distances. Ne le chargez pas trop et n’y rangez pas d’objets lourds ou pointus qui pourraient vous blesser en cas de chute (comme votre antivol, par exemple). Et comme pour tous les autres bagages, veillez à ce qu’il soit bien étanche. N’oubliez pas non plus que si vous partez à deux, c’est votre passager qui portera le sac ! Un plus : certains sacs à dos peuvent se fixer au porte-bagage avec des sangles pour libérer le dos (exemple : le modèle Function de BMW Motorrad).

 

Qui veut voyager loin charge bien sa monture !

Charger correctement une moto avant un long trajet est un art. Pour un voyage d’une semaine ou plus, l’idéal est de disposer d’une capacité totale de 100 litres, qui peut être obtenue avec deux valises plus un top-case ou deux valises plus une sacoche réservoir, par exemple.
Les objets précieux ou fragiles (ordinateur, bouteilles, trousse de toilette…) seront rangés dans les valises rigides ou le top case. Si vous possédez des valises latérales, équilibrez bien les deux côtés et évitez de trop les charger pour ne pas fatiguer les suspensions. Les objets lourds et ceux que vous devez garder à portée de mains seront placés dans la sacoche réservoir, proche du centre de gravité de votre machine. Les vêtements pourront être roulés ou soigneusement pliés dans un sac de selle (sauf bien sûr si vous partez à deux). Enfin, même si vous partez loin, ne dépassez jamais la charge utile de votre moto indiquée par votre constructeur, en tenant compte bien sûr de votre poids et de celui de votre partenaire !

Découvrir d’autres articles similaires

X